SeriesReviewS

11 octobre 2011

DH 8x03

19791915

Desperate Housewives: "Watch While I Revise the World"

 bouton posbouton posbouton negbouton negbouton neg

(09/20) 


Qu'il était beau le discours de fin de Mary Alice! Le voici: "La déception, est un sentiment qui nous concerne tous. Elle peut frapper quand on attend beaucoup d'une série qui nous a par le passé étonné  de par sa remarquable qualité,  ou quand on nous ressort maintes et maintes fois les mêmes intrigues sans prendre la peine de nous surprendre, ou encore quand on a le sentiment que rien n'avance [...]". Quoi? Hein? Ce n'était pas ça? Ah oui désolé, ça parlait des intentions cachées. En gros des morales des épisodes 5x15, 5x16, 5x17... Enfin, de trop nombreux épisodes. Prenons celle du 5x17: "You can find them almost anywhere, friendly people with hidden agendas [...]" Un air de déja vu? Vous n'êtes pas fous! On prend la même narration, on change quelques mots, le tour est joué!

Vous l'aurez remarqué, je n'ai pas aimé l'épisode qui n'est ni original, ni tellement divertissant, et qui ne fait presque rien avancer dans l'intrigue principale. Et en plus, l'ensemble n'est pas bien écrit. D'accord, il vaut mieux que l'on nous sorte des épisodes comme ça maintenant, plutôt qu'à la fin de la série, ce qui serait vraiment frustrant, à l'égard de la très mauvaise seconde moitié de la dernière saison de Smallville.

Susan-Carlos

Il n'y a donc pas grand chose à dire sur cet épisode, enfin pas grand chose de nouveau. Tout a déja été fait, donc déja commenté. Tout, enfin presque. La quasi seule bonne idée de l'épisode introduite dans le précédent, est la formation du duo Susan/Carlos. Il apporte son lot de situations cocasses, et la fin est intéressante dans le sens où Mike saît la vérité. Une des seules avancées de l'épisode.

Lynette

Chez Lynette, prenez Tom, remplacez-le par Lydia, soeur de Lynette, vous trouverez la même intrigue depuis la saison 5: Lynette fait sa chieuse, s'en suivent dispute, remise en question et réconciliation. Quelques rares sourires apportés par le petit-ami hippie de Lydia, le reste n'est qu'ennui, on ne s'attend même plus à être surpris vu qu'on connaît les ficelles sur le bout des doigts. La fin de l'intrigue, où Lynette explique qu'elle se rend compte qu'elle est chiante (désolé du mot) peut laisser présager un changement, mais je n'y crois plus pour ma part. Depuis combien de temps le personnage aurait-il dû évoluer? Depuis combien de temps on nous fait croire que c'est le cas? On ne compte même plus.

Renée-Lee

L'intrigue de Renée/Lee est relativement mauvaise, elle aborde un thème intéressant, celui de l'homoparentalité, mais est traîtée maladroitement, on en a l'habitude avec DH. Dans ses premières saisons, peut-être, aurait-on eu droit à une intrigue excellente, si on remplace bien sûr Renée par Eddie!

Gabrielle n'est pas vraiment présente dans l'épisode, et je crois bien que c'est la première fois de la série!

(Au fait, il serait bien d'assister à des épisodes différents que les habituels épisodes fragmentés en 4 ou 5 intrigues, quand on a rien à dire sur un personnage, on ne l'utilise pas, malheureusement ça ne se fera jamais, le mot originalité n'appartenant visiblement pas au vocabulaire des scénaristes.) Elle ne sert que de support à l'intrigue de Bree, qui aurait-pu être bonne. C'est correct, mais malheureusement on n'y crois pas du tout au caractère colérique si soudain de Chuck -qui du coup en devient ridicule- ou encore de son implication dans la rédaction de la lettre... Et puis le coup de la demande en mariage, ou du petit-ami au fond sombre, c'est pas un peu du foutage de gueule? On n'y a eu droit pleins de fois!

 Bree


 

En bref:

Après deux épisodes assez réussis, la déception est au rendez-vous. "Watch While I Revise the World" allie déja-vu avec écriture médiocre. Le minimum syndical cette semaine. En espérant que ce ne soit qu'un faux pas...

Posté par piouy à 21:39 - Desperate Housewives - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire